vous etes ici accueil > Outils et ressources pédagogiques par domaine d’apprentissage > Maîtrise de la langue > Cycle 2 > Reflexion autour de la grammaire, du vocabulaire et de l’orthographe
publie 4 juillet 2009

Reflexion autour de la grammaire, du vocabulaire et de l’orthographe




 

Réflexion menée avec l’école Henri Dunant, Sannois autour de la grammaire, le vocabulaire et l’orthographe

(aide à la rédaction du projet d’école) mercredi 10 juin 2009

 




Bibliographie : grammaire, vocabulaire, orthographe

 

Diaporama présenté par Jacques Beaudoin (inspecteur) au cours de l’animation du 31

janvier 2009 sur la circonscription de Louviers (Académie de Rouen)

 

 Diaporama présenté en circonscription (octobre 2009)

 

 

Enseigner et apprendre l’orthographe. Daniel Cogis, édition Delagrave.

 

 




Pourquoi les élèves font-ils autant de fautes, et toujours les mêmes ? Pourquoi n’appliquent-ils pas des règles sans cesse répétées ? Comment comprendre leurs erreurs ? Quels dispositifs mettre en place pour que leur niveau d’orthographe n’entrave pas leur scolarité ou leur vie professionnelle future, pour que l’écrit leur devienne un mode de penser et d’apprendre ? Telles sont quelques-unes des questions que se posent bien des enseignants de l’école et du collège. Prenant en compte des recherches récentes sur l’acquisition de l’orthographe, cet ouvrage s’adresse aux enseignants et aux formateurs avec l’objectif de donner vies clés pour comprendre les procédures des élèves et leur façon de concevoir les notions orthographiques, compréhension indispensable pour pouvoir organiser un enseignement de l’orthographe approprié. Véritable guide théorique et pratique, l’ouvrage préconise une démarche en trois temps : écrire, découvrir, assimiler. Illustré de nombreux exemples de séances en classe commentés, et accompagné d’outils pédagogiques, il propose des situations d’apprentissage variées et privilégie constamment l’activité des élèves dans un domaine essentiel pour la maîtrise de la langue écrite.

 

 

  • Enseigner la grammaire et le vocabulaire. Renée Léon, Delagrave (programmes 2008)

  • Ouvrir la grammaire. Genevay, éditions LEP

La grammaire est abordée comme indispensable à la compréhension du fonctionnement de la langue. Les exemples sont tirés de textes littéraires ou empruntés à la langue courante. On y aborde la grammaire de substitution pour définir les natures, les fonctions, les propriétés des mots et établir des catégories.

  • Les enjeux de l’enseignement de la grammaire pour mieux écrire, le vocabulaire et l’orthographe en cycle 2,

  • Grammaire, D. Bertrand-Pottier, Editions Chenelière/ Mc Graw-Hill

Les jeux sur les phrases : effacements de mots, déplacements, remplacements proposés dans cet ouvrage aboutissent à une catégorisation des éléments.

  • Bâtir une grammaire cycle 2, CRDP Nord Pas de Calais

La grammaire dans sa présentation est très liée à la production orale et écrite. Sont abordées la notion de phrase (simple, complexe), les constituants de la phrase :

  • le verbe exprimé en action (que se passe-t-il ?), la notion de temps, la succession, simultanéité, l’antériorité des actions.

  • Le nom etc…

  • Les relations entre les constituants (juxtaposition, coordination, subordination…)

  • Grammaire : orthographe grammaticale Cycle 2, E Deetjen, Bordas

Amener l’élève à passer de l’oral spontané à l’écrit en soulevant les problèmes de début, fin d’un récit, segmentation des mots, ponctuation, pronominalisation. Le français mode d’emploi, une grammaire d’aujourd’hui, E. Charmeux, F. Monier- Roland, M. Garandry, éditions SEDRAP

Répondre aux questions des enseignants

    • le fonctionnement des textes

    • Etudier le fonctionnement des phrases et du texte

  • Guide pour enseigner : le vocabulaire à l’école primaire, M. Cellier, Retz

  • La grammaire impertinente, Y Rivais, Retz

Grammaire, conjugaison, analyse logique, orthographe grammaticale sont exploitées à travers des gags et des calembours ou dessins d’humour du CE2 au collège (6è, 5è)

  • Grami cat’s jeu de cartes sur les classes grammaticales, à partir de 8ans

Quelques définitions : 

La grammaire, qu’est-ce-que c’est ?

La grammaire ne peut avoir d’autre utilité que de permettre à chacun de mieux comprendre comment fonctionne la langue qu’il parle, afin de donner le maximum de solidité à son pouvoir de communication. Faire de la grammaire, c’est donc étudier le fonctionnement technologique de l’outil de communication qu’est la langue… D’après « une grammaire d’aujourd’hui, tome 1 » E. Charmeux

Au-delà d’une connaissance et d’une mémorisation de règles, c’est dans une perspective active et fonctionnelle qu’il faut chercher à se placer. Cela ne peut se faire sans construction de la catégorisation chez les jeunes élèves. D’après « Donner du sens aux activités de grammaire, de vocabulaire et d’orthographe en cycle 2 », ac-rouen.fr :

Lexique et Vocabulaire : D’après « une grammaire d’aujourd’hui, tome 1 » E. Charmeux

Ces deux termes ne sont pas synonymes : le premier (lexique)désigne l’ensemble des unités chargées de sens de la langue, ou si l’on préfère l’ensemble de toutes les possibilités qui ne sont jamais utilisées en totalité par un individu ou un groupe, et qui constituent un système virtuel. Tandis que le second (vocabulaire)désigne l’ensemble des unités lexicales rencontrées dans la parole (orale et écrite) d’un individu ou d’un groupe. Le vocabulaire, ce sont les réalisations effectuées par des individus par rapport à des possibilités offertes par le lexique de la langue. On retrouve ici la distinction langue/ parole chère à Saussure.

Qu’est-ce que maîtriser un mot ? D’après « Donner du sens aux activités de grammaire, de vocabulaire et d’orthographe en cycle 2 », ac-rouen.fr :

• L’identifier à l’oral en situation d’écoute ;

• le lire à haute voix et silencieusement ;

• l’utiliser dans différents contextes à l’oral et à l’écrit

• le définir ;

• l’orthographier ;

• l’analyser grammaticalement.

Une démarche inductive en grammaire D’après « Donner du sens aux activités de grammaire, de vocabulaire et d’orthographe en cycle 2 », ac-rouen.fr :

Contrairement à la démarche déductive, qui, à partir d’un seul exemple (souvent une phrase écrite au tableau), faisait déduire une règle générale, aussitôt mise en œuvre dans des exercices d’application, il est préférable d’utiliser la démarche inductive. Utiliser la démarche inductive, c’est fonder des généralisations, des régularités, à partir de faits observés, de cas individuels. C’est en agissant sur des éléments linguistiques (tris, manipulations, comparaisons, classements, repérages,...), en dégageant des caractéristiques, que l’élève s’approprie la langue.

L’objectif est de "comprendre les logiques de la langue", et non d’appliquer des règles mal maîtrisées : la mémorisation et l’application mécanique ne doivent pas remplacer la réflexion et la compréhension. Les opérations mentales d’appui sont :

  • Comparer

  • Modifier

  • Mettre en relation

  • Classer (à l’intérieur d’une catégorie proposer une organisation)

  • Trier (dans des catégories différentes)

  • Identifier

  • Définir

Quel type de travail mener sur le vocabulaire ? D’après « une grammaire d’aujourd’hui, tome 1 » E. Charmeux

Travailler le vocabulaire n’a rien à voir avec l’apprentissage de listes de mots à réciter. Le fonctionnement des mots est ici un objet d’étude non une connaissance plus ou moins scolaire. Il doit permettre de rendre disponible et opérationnel un réservoir langagier

Propositions de trois niveaux d’analyse :

  • Au niveau du texte : étude des champs lexicaux

  • Au niveau des phrases : statut des mots au sein des groupes

  • Au niveau du repérage des marques orthographiques et leurs significations

  • Choix des mots en fonction de la situation de communication

  • Choix des mots en fonction de leur signification

  • Fonctionnement des mots entre eux (genre, nombres…)

Les objectifs d’une leçon de vocabulaire :

Cf. : « une grammaire d’aujourd’hui, tome 2 étudier le fonctionnement des phrases et des mots. E. Charmeux, F. Monier- Roland, M. Garandry, éditions SEDRAP