publie 3 avril 2009

Compte rendu de la réunion de préparation des stages de remise à niveau

31 mars 2009



Compte rendu de la réunion du 31 mars 2009

Préparation des stages de remise à niveau pour la période des vacances de printemps

 

  1. Rappel des données institutionnelles :

Réf : Note du ministère de l’éducation nationale du 1er février 2008

Les stages de remise à niveau s’adressent aux élèves de CM1 et de CM2 qui présentent des difficultés importantes en français et en mathématiques et qui bénéficient d’un PPRE. Ils sont organisés sur une durée de 15h à raison de 3h par demi-journée mercredi compris, entre le 20 et le 24 avril 2009, de 9h00 à 12h00 avec une pause de 20mn maximum. Les élèves sont pris en charge par des enseignants volontaires et sont répartis par groupe de 5 à 6 élèves.

Les stages s’inscrivent dans le dispositif d’aide aux élèves en difficulté proposé dans chaque école et présenté lors des conseils d’école.

Les familles sont préalablement informées des objectifs et des modalités de déroulement du stage. Un bilan initial personnalisé des compétences des élèves concernés et un bilan à l’issue du stage sont également communiqués aux familles. Le bilan de fin de stage est communiqué aux enseignants des classes de référence.

Les interventions des enseignants portent sur les difficultés rencontrées par les élèves en lien avec les programmes 2008.

  1. Données générales :

  • L’information de départ auprès des élèves et des familles est extrêmement importante. Les écoles doivent cibler précisément les élèves susceptibles de bénéficier de ces stages et un contrat clair doit être passé avec eux (élèves de CM1 et CM2 en âge d’être responsabilisés) et les familles.

L’organisation particulière de la semaine doit être reprécisée aux familles : stage du lundi au vendredi, mercredi compris

  • De même, les renseignements administratifs communiqués par les écoles doivent être précis et vérifiés (validité des n° de téléphone, des adresses, …)

  • Les élèves sont regroupés par site. Chaque équipe de site – sous la coordination d’un responsable de site ayant déjà encadré ce type de stage – définit son propre mode fonctionnement (partage des matières et échanges de groupes en milieu de matinée, fonctionnement par groupe de besoin avec le même groupe toute la matinée, groupes de besoin et temps de regroupement en fin de matinée, …). Aucun enseignant ne peut être seul avec les élèves sur un site.

  • Les sites prévus à ce jour sont :

    • Pour Saint Gratien : Sarrailh et Grusse Dagneaux

    • Pour Sannois : Dunant, Gambetta et Roux

    • Pour Enghien : Ormesson 2

  • Selon les sites, du matériel et les installations spécifiques pourront être mis à disposition (photocopieuse, jeux éducatifs, salle informatique, …). Il est conseillé de privilégier les activités de manipulation et de limiter l’utilisation de photocopies.

  • Pour rappel, de nombreuses situations en ligne et sites internet en français et en mathématiques sont disponibles sur le site de la circonscription.

  • Penser à anticiper le temps de préparation. Penser également à alterner les rythmes et les types de tâches.

  1. Données pédagogiques :

Les fiches de liaison, très utiles aux enseignants qui encadrent les stages, doivent être renseignées avec précision dans le domaine du français et des mathématiques. Les priorités doivent être ciblées et les difficultés précisées (éviter les formules : « les nombres décimaux …. »).

Pour exemple et en référence aux contenus abordés en 2007.2008 :

  • En français :

    • Les règles d’accord : accord du verbe avec son sujet y compris avec le sujet qui.

    • La conjugaison de temps simples : présent, futur, imparfait des verbes du premier et deuxième groupe.

    • La lecture compréhension (synthèse d’un texte)

    • La lecture à haute voix : lire avec fluidité un texte après préparation

    • Grammaire et analyse grammaticale : comprendre la distinction entre compléments essentiels et compléments circonstanciels

  • en mathématiques :

    • techniques opératoires (+, - ) : effectuer un calcul posé comprenant un nombre décimal.

    • numération de position : comparer, ranger, encadrer des nombres de plus en plus grands.

    • résolution de problème (attention : si difficulté de raisonnement = mathématique, si difficulté de compréhension = maîtrise de la langue) : organiser les données d’un problème en vue de sa résolution nécessitant au moins deux opérations différentes.

    • programme de construction en géométrie : construire une figure simple en utilisant le vocabulaire géométrique à partir d’informations orales puis écrites.

IMPERATIF : Prévoir systématiquement un temps de calcul mental (en début de matinée par exemple).