vous etes ici accueil > Actions et formations > ARCHIVES : Comptes rendus des animations et conférences depuis (...) > 2009-Compte rendu de l’animation TICE : Mettre en forme une production (...)
publie 8 février 2009

2009-Compte rendu de l’animation TICE : Mettre en forme une production écrite au moyen de l’outil informatique


LES TICE AU SERVICE DE LA PRODUCTION D’ECRIT

L’objectif du B2I est d’attester le niveau acquis par les élèves dans la maîtrise des outils informatiques en situation concrète d’activités scolaires.

On ne travaille pas les compétences sur de horaires spécifiques mais sur des horaires propres aux différentes matières.

« Pour que les TIC soient un outil ordinaire du travail quotidien, pour tous les élèves, "les technologies de l’information et de la communication sont utilisées dans la plupart des situations d’enseignement. »

LES TICE DANS LES PROGRAMMES

http://www.educnet.education.fr/primaire/tic-primaire/programmes

Premier palier pour la maîtrise du socle commun : compétences attendues à la fin du cCE1

Compétence 4 :

La maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication

L’élève est capable de :

- commencer à s’approprier un environnement numérique.

A la fin du CM2

Compétence 4 :

La maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication

L’élève est capable de :

- utiliser l’outil informatique pour s’informer, se documenter, présenter un travail ;

- utiliser l’outil informatique pour communiquer ;

- faire preuve d’esprit critique face à l’information et à son traitement.

Mise en forme informatique d’une production écrite :

Compte rendu de visite

Livre de la classe de découverte

compte rendu d’expérience
Album en langues vivantes
Présentation d’un film

nouvelles

histoire

histoires à tiroir

Réalisation d’une brochure pour un musée, le moulin

Fiches d’identité d’animaux avec des liens hypertexte vers un atlas géographique, ou des poésies sur les animaux

rédaction ...

Production individuelle ou à deux que l’on peut synthétiser dans un document pour la classe

production collective : répartition entre les élèves des différentes parties de la production

De quel outils dispose-t-on pour mettre en forme une production écrite ?

(Liste non exhaustive)

DIAPORAMA (présentation avec openoffice) :

Une présentation se compose d’un certain nombre de diapositives (pages) contenant plusieurs éléments de texte, de dessin ou des images, des sons. On peut doter chaque objet d’animations et/ou de transitions qui donneront de l’impact à la diapositive. C’est l’interactivité entre les objets qui fait l’intérêt d’une présentation.

Chaque élève peut réaliser son diapo qui sera inséré dans un diaporama commun

Individuellement ou par deux, ils réalisent un diaporama présentant leur écrit accompagné d’illustrations réalisées avec photofiltre.

tiré du site de l’inspection académique de Rennes

Pages HTML avec des liens hypertextes (comme un site ) pour réaliser un Cdrom : histoire à tiroirs, fiches d’identités d’animaux avec une page de sommaire présentant toutes les pages disponibles accessibles grâce à des liens hypertextes.

Traitement de texte avec insertions d’images  : le texte est tapé dans un fichier texte (openoffice) et des illustrations sont insérées.

Tutoriel pour utiliser photofiltre

Le premier jet peut être fait sur feuille, avec une première correction (orthographe, structure du texte)

La saisie de ce texte peut être faite par l’élève (mais l’activité ne doit pas s’étaler sur trop de séances : l’enseignant peut finir la saisie de ce texte)

Il est intéressant de demander aux élèves d’enrichir ce texte directement sur l’ordinateur. C’est là que tout l’intérêt du traitement de texte apparaît.

Il faut que l’utilisation de l’outil informatique soit un plus : on n’aurait pas pu réaliser la même chose avec un papier et un crayon :

Le fait de disposer en permanence d’un texte toujours lisible, propre, sans rature, motive indiscutablement les enfants. En effet, le traitement de textes offre la possibilité de :

- modifier à l’infini son écrit

- saisir au kilomètre, effacer sans trace, enregistrer son travail à tout moment, imprimer, mettre en forme, restructurer

- procéder à des phases de réécriture sans "corvée de re-saisie complète"

- changer le statut du texte : celui-ci devient un objet commun sur lequel toute l’équipe des rédacteurs peut intervenir, alors qu’un texte écrit à la main reste très lié physiquement à celui qui l’a produit.

- favoriser la lecture collective grâce à la verticalité de l’écran,

- Les élèves (et surtout les élèves en difficulté) écrivent plus volontiers sur traitement de texte comparativement aux divers supports papier/crayon.

Didapage :

Le logiciel DIDAPAGE, réalisé et mis à disposition des enseignants dans un cadre pédagogique par l’association "Fruits du Savoir" , permet de créer des cahiers numériques intégrant du texte, des images, du son, et des modules interactifs (jeux, QCM ..)

http://www.fruitsdusavoir.org/index.php?page=10

tiré du site de l’inspection académique de l’Orne